LES SAVOIRS-FAIRE A1710

Au cœur de l’Habitation du Simon, nous élaborons deux cuvées de rhums blancs et trois cuvées de très vieux rhums. Chaque étape de la production est un subtil équilibre entre l’excellence des savoirs-faire ancestraux et les exigences des techniques modernes pour que les rhums A1710 portent en eux toute la richesse et l’histoire de la Martinique et des Antilles.

Rhums blancs agricoles

Les rhums blancs A1710 sont entièrement produits à lhabitation ; plantation, broyage, distillation et embouteillage.

La récolte des cannes

Une parcelle de canne sans engrais, pesticides, herbicides ni autres produits chimiques, a été plantée sur le site où poussent deux variétés de canne. La « Canne bleue » et notre « Canne violette », qui une fois récoltées, donne naissance à une cuvée de rhum blanc limitée à 3000 bouteilles chaque année.
En raison de la nature du terrain et pour répondre à notre souhait de préserver la qualité des cannes, nous procédons à une coupe manuelle tout au long de l’année, selon les besoins de la production, de la météo et de leur maturité.

Pour garantir la fraicheur des jus et limiter l’oxydation, les cannes sont acheminées à la maison du Moulin, au cœur du domaine, où elles sont broyées le jour même dans notre moulin à trois rolls, semblables à ceux utilisés depuis le 19ème siècle.

Le jus de canne frais recueilli est alors immédiatement mis en fermentation dans nos cuves. Le jus de canne est ensuite placé dans des cuves réfrigérées de dernière génération.

La distillerie

Nous utilisons un procédé de fermentation lente réfrigérée combiné à l’utilisation de levures singulières. Le système de refroidissement participe à la création d’arômes plus riches en permettant aux levures de mieux se développer.

Les rhums blancs agricoles A1710 sont distillés dans un alambic charentais unique dans les Antilles. A cet alambic en cuivre chauffé à nu, nommé « La Belle Aline » a été intégré une colonne de distillation à sept plateaux, également en cuivre. Le recours au cuivre crée un phénomène de saponification (interaction entre cuivre et vapeurs) qui apporte une saveur différente aux vins distillés.

Ce procédé à la fois ancestral et moderne apporte une crédibilité technique et une légitimité historique aux rhums blancs A1710.

Très vieux rhums

Nos trois cuvées de très vieux rhums, « Soleil de Minuit », « Tricentenaire » et « Nuée Ardente » sont toutes embouteillées manuellement à l’Habitation dans notre carafe originale dont chaque exemplaire est numéroté.

Une palette aromatique riche

Trois cuvées sont déclinées afin de proposer une gamme variée, mais dont les principes de base sont toujours les mêmes : un volume d’alcool autour de 45°, une complexité aromatique poussée, une grande mémoire en bouche et un caractère rond et gourmand.
La palette aromatique des très vieux rhums A1710 a été validée par de grands œnologues issus du monde du Rhum et du Cognac.

A leur façon, nos très vieux rhums subliment les terroirs de la Martinique et des Antilles pour produire des rhums extraordinaires.
Les très vieux rhums A1710 sont élaborés au chai de l’Habitation A1710 à partir d’assemblage de grands rhums agricoles, et par touche et selon les cuvées de certains grands crus de mélasse, issus de la Martinique et de la Guadeloupe et ayant bénéficié de vieillissements de 8 à 17 ans.

Le vieillissement en chai des rhums vieux A1710

La purgerie du 18e est un lieu idéal pour le vieillissement dans un environnement tropical. Il n’est pas seulement magnifique, il permet également d’avoir des flux d’air. La montagne du Vauclin qui domine l’Habitation produit des effets thermiques intéressants ; la journée, le vent ne rentre pas et la température est d’environ 40°C ; La nuit, la brise de terre descend et abaisse la température du chai à 20°C.
Nos très vieux rhums séjournent trois ans dans ce chai, dans d’anciens fûts de chêne français réservés autrefois au Cognac.

Passé ce délai ils sont assemblés dans des tonneaux dits « de foudres » en deux étapes :
Tout d’abord, on retire la coupe de base qui est un premier assemblage qui servira de tronc commun aux trois cuvées, puis on la laisse reposer 8 semaines.

Ensuite, on prendra la coupe de base en proportion voulue pour y ajouter d’autres rhums et ce mélange reposera à nouveau 8 semaines. Tous nos rhums sont ensuite mis en carafes « goutte » et numérotées à la propriété. Ce savoir-faire est unique et propre à A1710.

Pin It on Pinterest