Utiliser les techniques ancestrales à des fins écolo et en faire un vrai outil de progrès pour la planète et le vivre ensemble : voilà le pari !

A l’Habitation du Simon, nous entretenons une parcelle de canne Bio mais également nous cultivons l’esprit d’une production propre et respectueuse de ce bel environnement.
Les anciens avaient tous leur mulet pour se déplacer, travailler… l’idée vient d’eux.
Réinsérer les mulets dans l’organisation du travail de récolte à l’Habitation du Simon.

Pourquoi des mulets ?

Les mulets héritent de la rusticité de l’âne et de la force du cheval, avec un caractère bien à eux : gentils, aimant travailler, et faire plaisir à la personne qui s’occupe d’eux avec attention et soin. Mais les mulets ont aussi un grand besoin de fermeté et de poigne. Ils ne doivent pas être forcés à faire une tâche, ils doivent être convaincus… quand on dit « tête de mule »  ce n’est pas anodin !

Chacha et Pilibo

Et voici nos frères mulets issus d’une mère jument Highland et d’un père âne Catalan : Olé !
Ils sont arrivés il y a deux mois de leur Ardèche natale, ferme muletière où Marie l’éleveuse, a entamé un travail de débourrage et de dressage. Le but étant d’accompagner le coupeur de canne et de porter à l’aide d’un bas le fruit de la récolte au moulin.
Puis de les faire acheminer, à l’aide d’un simple attelage, le jus de canne frais sortant du moulin à la rhumerie.

Le travail en cours

A l’Habitation du Simon, Laura dresseuse de chevaux, a entamé un travail quotidien avec Cha Cha et Pilibo mais aussi avec l’équipe d’A1710 afin d’apprendre à vivre et à travailler avec ces nouveaux équipiers à quatre sabots.
Tout le monde est heureux, les animaux dans une équipe nous apprennent la patience, la régularité, la précision des gestes mais aussi la plus belle des valeurs : le respect.

En attendant la mise en place du travail : rien ne se perd … le crottin sert à la fertilisation du champ de canne bio des rhums A1710.
Á suivre …

Pin It on Pinterest